4 mars 2009

Dieu n'imagine pas les hommes: il n'est pas formel

On n' entend dire ou on a lu de maints auteurs scientifiques, philosophes, humanistes de tous genres et ce depuis des décennies voir même des siècles pour tenir compte aussi des auteurs de l' antiquité comme des prophètes, que Dieu était l' invention des hommes ou que ces derniers s' étaient appropriés Dieu à leur image, qu' ils en ont fait une image ou un concept d' après ce qu' ils connaissent des rapports humains;  et à mon tour j' aimerais apporter cette idée que si les hommes ont imaginé Dieu, s' il est un dieu, en toute logique et tenant compte des connaissance actuelle de l'astro-physique, Il n' aura sûrement pas, lui, imaginer les hommes.  Cela expliquerait bien, au moins que nous soyons si différents les uns des autres, que nous ayons notre libre arbitre.

Premièrement pour imaginer il faut avoir l' usage des sens et une capacité de réfléchir sur l' usage de nos facultés sensorielles or il faut être humain pour humain pour avoir des ses sens autant que pour avoir une capacité de se questionner sur l' existence et l' usage de nos sens.  Or dans notre secteur de notre univers spatio-temporel les humains sont probablement les seul êtres à avoir développer de telles facilités et cela ne prouve en rien bien qu contraire que ce soit l' effet d' une réussite ou d' une perfection.  On imaginerait mal un Être absolument divin se vanter de la finitude de notre cerveau ou de la perfection de nos guerres et querelles intestinales, intellectuelles et j' en passe.  L' humanité et sa perception de la réalité n' est pas parfaite.  Un dieu ne saurait donc s' arrêter à une conception de la réalité perçue à la manière humaine. 

Deuxièmement le fait d' imaginer une absurdité telle que la précédente suppose une existence dans une réalité spatio-temporelle et Dieu que notre univers spatio-temporel si grand soit-il dans l' espace et dans l'histoire ne peut être le seul univers possible.  L'existence même des trous noirs prouvent que la forme n'est pas une réalité absolu; il est des univers ou il ne peut exister des formes et donc sans distance ni de lieu ni de temps, sans aucune possibilité de mesure de distance ou de temps. Les humains dans leur quêtes religieuses auront beau donner beaucoup d'importance la mémoire de l'histoire, cela reste d'une futilité à partir du moment que l'on comprends la relative importance de notre univers spatio-temporelle dans la balance de tous les réels possibles et donc des univers n'ayant ni espace ni temps.  Autrement dit il est peut-être plus important d'apprendre la logique que de mémoriser les détails de l'histoire à moins qu'ils ne nous aider à développer notre logique.   Ou encore il est peut-être plus important d'apprendre que l'imagination de la réalité qui nous entoure est un jeu nous permettant d'exister et non pas un une réalité.  Si les hommes s'amusent à penser Dieu il est bien qu'ils sachent au départ que que le seul fait d' essayer de l'imaginer est un jeu auquel un tel Dieu ne songerait même pas à jouer puisqu' il n' est pas équiper des limites de notre perception spatio-temporelle pour imaginer.

  

Normand Marc Croteau

etre@envoix.com

envoix@hotmail.com